Contacts & Liens

Contacts & Liens

Résidences

Résidences

Créations

Créations

Conte Escarpe

Conte Escarpe

Editions

Editions

 Accueil

Accueil

 AccueilAccueil.html
Contacts & LiensContact_%26_Liens.html
EditionsEditions.html
Créations
RésidencesResidences.html
Conte EscarpeConte_escarpe.html
 

MONT-DAUPHIN VU DE...
Action pédagogique autour du conte dans le Guillestrois

Des paroles et des regards d’écoliers et d’artistes sur la place forte de Mont Dauphin...
...Le croisement de disciplines artistiques...
...Pour partir à la découverte de Mont-Dauphin dans le tissu historique et

social des habitants du Guillestrois.

En 2012-2013 des écoles du territoire de la Communauté de communes du Guillestrois,

c’est l’école élémentaire de Risoul qui s’est engagé la première dans cette action.
Le premier conte sonore créé avec les élèves de CM1-CM2 de la classe de Mme Leboniec, est présenté ce 14 juin aux écoliers.

Sa première diffusion aura lieu lors de Conte Escarpe en septembre 2013.


MONT-DAUPHIN VU DE...

Au départ : les témoignages d’habitants

En 2012, le Centre de l’oralité Alpine a appuyé la commune de Mont-dauphin dans la réalisation d’une collecte orale auprès d’habitants du Guillestrois sur leur vision actuelle de la place forte de Mont-Dauphin. Une vingtaine d’habitante ont été interviewé par une enquêtrice professionnelle et leurs témoignages enregistrés.

Objectif : la création d’un conte sonore par des élèves

Sur la thématique de l’identité contemporaine de la place forte de Mont-Dauphin, l’objectif est de favoriser, par la création artistique, auprès d’élèves, des liens de connaissances, d’échanges et de dialogues. A l’issu de l’année scolaire, la finalité est la création d’un conte dans une recherche et un regard croisé entre des élèves et un artiste, puis le lier à un autre univers artistique en tenant compte des projets pédagogiques des écoles (musique contemporaine, cinéma d'animation, photographie, danse, etc.)

Les artistes sont des artistes professionnels vivant de leur pratique artistique dans les Hautes-Alpes.
Cette forme contée sera enregistrée et diffusée de multiples façons afin de partager cette création et de développer des rencontres intercommunales.

Un conte multimédia : pourquoi cette forme ?

L’art du conte n’est-il pas de susciter chez celui qui écoute « son cinéma intérieur », par la seule force de la parole ? Il est donc en relation d’évidence avec l’enregistrement.
La transmission de la création d’un conte par des enfants se heurte toujours à des difficultés pour garder la pratique du conteur et se partager avec un large public : comment garder la forme narrative portée par une seule voix lorsque l’on est 25 à avoir créé l’histoire ?

Avec l’enregistrement, les enfants peuvent se concentrer sur la recherche, l’inventivité individuelle et collective, l’affinement de leur expression: l’écoute et le regard de leur production.

La reproduction multimédia contribue à une diffusion élargie : le CD/DVD peut être offert, échangé, vendu. Il peut être écouté ou visualisé à l’école, en public, en famille. Il est source de rencontres, de dialogues.
Cette forme répond aussi à une meilleure communication de l'action dans le département via les radios et les institutions comme le CG 05, la BDP 05, les bibliothèques municipales, l’inspection académique.


2011-2013 : MONT-DAUPHIN VU DE...RISOUL
Création du conte sonore avec les élèves de CM1/CM2 de l’école élémentaire de Risoul

2011

   -  Montage du projet pédagogique ;

    - 4 octobre – 3h d’atelier conte avec la classe de CM1/CM2 -

    thématique « d’où    viennent les contes ».
2012

   -  23 janvier – spectacle « Enfant à croquer » ;

    -  Création dune « malle « avec la bibliothèque de Guillestre ;

    - 9 mai – visite de la place forte de Mont-dauphin –

    rencontre de l’artiste en résidence.
Du 15 décembre 2012 au 13 février 2013 – 26h d’atelier conte

   - Travail sur le souffle, la voix, l’articulation et la prise de parole, écoute de contes;

    - Travail corporel et vocal - improvisation orale - travail d’articulation rythmique -

    début d’échange sur Mont-Dauphin;

    - Échanges sur Mont-Dauphin - création de textes - travail d’enracinement et de

     projection vocale - écoute d’un conte;

    - Création du conte

    - Éléments sonores - enregistrements des élèves.

Du 15 décembre 2012 au 13 février 2013 – 26h d’atelier conte

    - Création musicale suite à l’écoute du conte

    - Tournage d’un documentaire vidéo sur l’action

    - Retour et finalisation du conte sonore avec les élèves

    - Montage et enregistrement du CD audio

    - Présentation du conte sonore aux élèves de l’école

    - Diffusion publique au Festival Conte Escarpe

    - Remise de CD aux élèves.




ORIGINE DU PROJET ET PARTENAIRES
Maître d’ouvrage
Depuis le 7 juillet 2008, la place forte de Mont-Dauphin est inscrite sur la Liste du patrimoine mondial avec 11 autres sites, au titre des fortifications de Vauban. Cette distinction marque l’engagement des gestionnaires et propriétaires du site à préserver et mettre en valeur ce patrimoine exceptionnel. Dans ce cadre, la commune de Mont-Dauphin a souhaité développer des actions pédagogiques autour du conte, sur le Guillestrois, en complément de l’événementiel ponctuel « Conte Escarpe » en septembre.
Maître d’œuvre et responsable artistique :
Opérateur depuis plus de 10 ans, pour l’événementiel Conte Escarpe à Mont-Dauphin, la Compagnie Conte a été choisie par la Mairie pour poursuivre le travail engagé sur le territoire et mener ces actions pédagogiques avec les écoles.
Partenaires institutionnels et financiers pour la période 2011-2013 :

   -  Conseil Régional de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

    -  Conseil Général des Hautes-Alpes

    -  Communauté de communes du Guillestrois

    -  Inspection Académique des Hautes-Alpes (projet APAC)

    -  Centre départemental de documentation pédagogique des Hautes-Alpes